•  

     

      

    Je rêve depuis quelque temps déjà lorsque, soudain, je deviens conscient de rêver.

     Aussitôt lucide, je sens un courant d'énergie fourmillante qui s'élève dans ma tête et vient s'installer au niveau de mon front.

    Les images du rêve changent subitement et j'ai maintenant devant moi un arbre vert, un conifère d'une incroyable beauté. Ses branches sont couvertes de neige, chacune d'entre elles s'équilibre délicatement sous le poids de la neige poudreuse, blanche, scintillante, claire, vraiment merveilleuse. C'est un spectacle absolument splendide, si beau, si précis.

    Energie 
    Je décide de prendre mon rêve en main et je commande mentalement à l'arbre de devenir …(pause) … un lapin! Après cette courte pause, il me vient une pensée : "Un lapin ? Pourquoi pas ? Un lapin, c'est juste ce qu'il faut!". L'arbre disparaît aussitôt. Il n'y a plus dans mon écran visuel qu'un écran brun, vide. Je suis désappointé. Je choisis de continuer à visualiser un lapin. Bientôt, la silhouette d'un lapin apparaît en contours blancs sur le brun de l'écran. Je le vois d'abord de côté, puis par derrière, tandis qu'il se met à sautiller de-ci de-là, avec des mouvements de dessin animé.

     
    Tout à coup, la scène change. Je redresse le dos, je regarde droit en l'air. Je vois un bel aigle, ou peut-être un faucon, planant au-dessus de moi, faisant du sur place, les ailes déployées. Le ciel est d'un bleu absolument pur et les rayons du soleil filtrent lentement à travers les plumes de l'oiseau qui paraît auréolé de lumière. Des étincelles de soleil tombent lentement vers moi, comme une averse tendre et douce. Je suis à la fois impressionné et rempli de joie, face à la beauté de ce spectacle que je savoure entièrement, attentivement, dans tous ses détails.

     
    Soudain, je m'éveille. Je reste allongé sur le lit, les yeux clos, l'esprit bien clair, baignant dans le souvenir lumineux de la vision.