•  

     

    Intro

     

     

    Les rêveurs lucides disent être en pleine possession de leurs facultés cognitives ,

    parce qu’ils savent que le monde onirique est purement imaginaire, ils possèdent une

    maîtrise tout à fait remarquable du contenu de leurs songes :

     

     Ils sont à même de raisonner clairement, de se souvenir de leur vie de veille et d’agir

    à volonté  de manière réfléchie ou selon des plans d’action établis avant le sommeil.

    Ils n’en demeurent pas moins profondément endormis, vivant de manière intense

    dans un monde onirique qui semble étonnamment réel.

     

     

     

     Ils peuvent le transformer (en faisant apparaître ou disparaître à volonté des

    personnages ou des objets oniriques, par exemple) et transgresser les lois physiques

    (voler ou transpercer la matière, par exemple), facultés qui sembleraient magiques,

    voire impossibles dans le monde matériel.

     

    Il est difficile pour ne pas dire impossible de transmettre par le biais du langage, à

    quelqu’un qui n’en aurait pas eu l’expérience directe, le caractère prodigieux et

    fabuleux du simple fait d’être pleinement conscient au cœur d’un rêve.

      

     Certains auteurs assimilent, à juste titre d’ailleurs, le rêve lucide à la technologie de

    réalité virtuelle la plus aboutie.

     

     

  •   

    Une  chose importante que l’on doit à l’étude scientifique du sommeil et des rêves et d’avoir fait la

    lumière sur le rêve lucide et sur un grand nombre de phénomènes qui lui sont plus ou moins associés, à

    savoir notamment les expériences hors du corps (Out of the Body Experience) et les expériences au seuil

    de la mort (Near Death Experience).

     

     Le rêve lucide n'est plus considéré aujourd'hui par la communauté scientifique comme

    une élucubration de parapsychologue ou une bizarrerie pour amateur de sciences

    occultes.

     

     
    Le spécialiste de l’étude du sommeil et des rêves, Michel Jouvet, écrivait en 1992 :

     

     « Je dois confesser que pendant longtemps je n’ai pas cru à l’existence de ces rêves lucides. Cependant,

    depuis trois ans, à quatre reprises, j’ai pu constater l’extraordinaire expérience subjective que

    représente le déroulement de l’imagerie onirique que l’on ne peut influencer, et à laquelle on assiste en

    étant parfaitement conscient qu’il s’agit d’un rêve. Ainsi, un Moi conscient d’être conscient est « rêvé »

    par un inconscient qu’il ne peut influencer. L’interprétation en termes neurologiques nous

    échappe. ».

     

    Remarquons qu’il fait allusion ici à une variété de rêve lucide dans lesquels on est uniquement

    spectateur du rêve sans pouvoir être acteur et metteur en scène.

     

     
    Grâce aux travaux de pionniers comme Stephen Laberge et son équipe du Laboratoire d’étude du

    sommeil de l’Université de Standford aux Etats-Unis, de nombreuses expériences fascinantes ont pu

    être réalisées  ce qui a permit  à une nouvelle race d’explorateurs de voir le jour : les onironautes, c’est à

    dire les explorateurs du rêve conscient.

      

     

    Scientifiquement


  •   

    L'exploration de ses propres rêves existe depuis des millénaires,  plusieurs traditions

    oniriques l'ont développé.

     

     Ainsi les bouddhistes thibétains pratiquent toujours un "yoga des rêves" très élaboré ou

    "svapna yoga", où le méditant s'entraîne à s'éveiller pendant ses rêves, à en prendre conscience, pour

    ensuite observer comment son esprit élabore ses illusions, les questionner, intervenir dans ses

    cauchemars, apprendre à les dérouter et en tirer un enseignement. 

      

     Les Senoï de Malaisie sont aussi connus par avoir développé un art d'intervenir à l'intérieur de

    leurs rêves, d'y mener des expériences érotiques, et de chercher à  entremêler les rêves et la réalité pour

    mener une existence plus intense, plus riche, plus heureuse.

     

    Les guerriers amérindiens comme les Cheyennes et les Iroquois pratiquaient eux des sortes de

    répétitions oniriques de leurs combats, et s'entraînaient à vaincre la peur en rêve.

     

    Culturellement


  •   

    Le rêve lucide servira de point de départ pour comprendre pourquoi nous ne serions pas

    pleinement éveillés - car ce que le rêve ordinaire est au rêve lucide, l'état de

    veille ordinaire pourrait l'être au plein état d'éveil.

     

    Cette vertu des rêves lucides, de nous préparer à un éveil plus complet, peut  nous aider à devenir

    plus vivants dans notre vie.

     

     

    Spirituellement

     La pratique du rêve lucide peut aider à d’autres pratiques :

     

    rêve éveillé, voyage astral, méditation, tout cela en apprenant à faire fit de certaines barrières qui

    nous paraissent infranchissables à l’état de veille, mais que l’état de rêve lucide apprend à

    relativiser, et facilite un certain lâcher-prise.

     

     

     

     Spirituellement