• Neurophysiologie

     

    Afin de restituer le rêve dans le contexte général des activités de notre

    cerveau !!

     

  •  

     

     

     Le cerveau humain est composé de deux hémisphères, le droit et le gauche séparés et reliés entre

    eux par le corps calleux, réseau de fibres nerveuses semblable à un réseau de lignes téléphoniques

    qui sert de pont de communication entre les deux.

    Chaque hémisphère est divisé en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du

    langage, de la sensibilité corporelle, de l'émotion, etc.

     

    Les hémisphères, fonctionnent le plus souvent dans une relative indépendance, le gauche,

    généralement dominant, est le siège de la logique et du rationnel, tandis que le droit est celui de la

    créativité. Les hémisphères cérébraux

     

    A noter, un tiers des gauchers ont les fonctions des  hémisphéres cérébraux inversées et ont ainsi le

    centre du langage dans l'hémisphère droit.

    Les travaux de Robert Sperry ont démontré que chaque cerveau à son propre train de pensée et sa

    propre mémoire.

     

     


  •  

     

    Le cerveau a une activité électrique qui dans les différentes zones du cerveau est constitué de

    neurones.  Les cellules neuronales s’activent ensemble (plus ou moins), comme une pulsation, puis se calment, puis s’activent de nouveau.

      

    Grâce à de petites électrodes placées sur le cuir chevelu et reliées à un appareil appelé EEG

    (électroencéphalographe), le rythme de ces pulsations peut se traduire en forme d’ondes.  

    L'intensité de l'activité cérébrale se manifeste par la fréquence de ces ondes. On les calcule en hertz

    (Hz) - un hertz égalant une ondulation par seconde. Si le graphique enregistré par l'EEG est plat,

    c'est qu'il n'y a pas d'activité cérébrale.

     Activités electriques du cerveau

    On divise les ondes cérébrales (l’activité cérébrale) en 5 catégories, selon la fréquence des ondes

    émises :

     

    Ondes delta : de 0,5 à 4 Hz, celles du sommeil profond, sans rêves.

    Ondes thêta : de 4 à 7 Hz, celles de la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les méditants expérimentés.

    Ondes alpha : de 8 à 13 Hz, celles de la relaxation légère et de l'éveil calme.

    Ondes bêta : 14 Hz et plus, celles des activités courantes. Étrangement, les ondes cérébrales passent au bêta pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal), comme si les activités du rêve étaient des activités « courantes ».

    Il arrive aussi qu'on parle d'ondes gamma qui se situeraient au-dessus de 30 ou 35 Hz et qui témoigneraient d'une grande activité cérébrale, comme pendant les processus créatifs ou de résolutions de problèmes.  

      La fréquence des ondes cérébrales varie donc selon le type d'activités dans lequel on est engagé, mais les individus non entraînés ont relativement peu de contrôle sur celles-ci. Trop de stress, par exemple, et le système nerveux n'accepte pas de se détendre : les ondes cérébrales continuent alors de se maintenir dans la fourchette bêta et il est impossible de trouver le sommeil...  

    D'autre part, on avance que les meilleures ressources mentales pour la créativité et la résolution de problèmes se situeraient dans la fourchette des ondes thêta, auxquelles, malheureusement, on n'accède pas facilement.

     

    Plusieurs phénomènes extérieurs peuvent influencer le rythme des ondes cérébrales :

     

    La science a découvert que c'est généralement un effet de résonance qui est en cause, comme

    lorsqu’une note jouée au piano fait vibrer à l'unisson une corde de guitare.

    Le battement régulier des tambours de même que le chant grégorien ou des activités physiques

    rythmées comme la marche procurent, à la longue, cet effet. Désormais, la technologie moderne

    permet d'atteindre ces résultats en un rien de temps.
     


  •  

     

    Nos hémisphères ont un mode de pensée bien différente. En règle générale , les hommes se

    serviraient plus du cerveau gauche , celui-ci étouffant par sa logique le cerveau droit intuitif

    et sentimental.


    Les personnes les plus créatives sont celles qui utilisent au mieux l'hémisphère

    approprié à la tâche à effectuer.

     

    Le cerveau humain est organisé pour fonctionner en tant qu’unité parfaite dans toutes les

    circonstances de la vie. Bien que ces deux hémisphères aient des fonctions bien distinctes, nous ne

    pouvons fonctionner de manière optimale que si les deux cerveaux sont mobilisés en même temps.

     


    Le problème est de développer un hémisphère plus que l’autre, ce qui déséquilibre

    l’ensemble.
     
    Sous l’influence de l’éducation, de la société et des préjugés qui nous entourent, nous limitons à

    partir de l’âge de trois ans notre capacité à mobiliser les deux cerveaux. Et nous choisissons

    inconsciemment l’un ou l’autre.
     
    Dans notre société occidentale, la plupart du temps pour ne pas dire toujours, nous optons pour le

    cerveau gauche, rationnel, organisé, limité qui va suivre les règles imposées. Nous laissons de côté

    notre côté «artiste», créatif, spontané.
     


    Nous réfléchissons plus que nécessaire avant d’agir au point de ne plus être ni «naturel», ni

    «authentique», ni spontané».

      

     

    La théorie veut que plus les hémisphères fonctionnent au même rythme, plus grand est le

    bien-être.

    On croit même qu’un fonctionnement « intégré » des 2 hémisphères favorise de meilleures

    performances mentales et intellectuelles, puisque la logique (cerveau gauche) et la créativité

    (cerveau droit) agissent alors en synergie.

    Un moyen d'y arriver a été découvert en 1973 par le Dr Gerald Oster : cela s'appelle
    les

    « battements binauraux » (qui concernent les deux oreilles).

     

    Lorsque, avec des écouteurs, on fait entendre une fréquence différente à chaque oreille, le cerveau

    adopte le rythme de la différence entre les 2 fréquences : si l'oreille gauche reçoit une fréquence de

    210 Hz et la droite, de 200 Hz, les neurones des 2 hémisphères du cerveau adopteront une activité

    de 10 Hz, la fréquence différentielle.

     



  • Pour Roger Sperry, l'homme posséderait 2 consciences reflet du mode de pensée bien différente de

    nos deux cerveaux. Ainsi ce que nous appelons inconscience serait en réalité l'expression de notre

    cerveau droit, une conscience non verbale. Le cerveau droit se manifeste ainsi via les images

    défilant au cours d'un rêve

     

    Concernant le rêve lucide, l'hypothèse émise serait une possible activité de nos deux cerveaux :

     

                           Le droit s'occupant des sensations, du décor, des personnages.

                           Le gauche agirait sur la volonté de notre action , la prise de conscience .

     

    Les rêves seraient le langage de notre hémisphère droit, ils représenteraient en quelque sorte

    l'opinion du cerveau droit au sujet d'évenements qui viennent de s'écouler.

     Rêve

     

    Exercice nocturne (lors d'un réveil à la suite d'un rêve) de synchronisation des

    hémisphères cérébraux :


    1. Ne pas bouger durant une minute


    2. Se réveiller complètement.

    3. Mémoriser soigneusement tout ce dont vous pouvez vous souvenir du rêve.


    4. Allumez la lumière et consacrez-vous à la lecture pendant une dizaine de minutes.


    5. Au moment où vous allez vous rendormir, dites-vous : «Lors de mon prochain rêve, je vais

    penser à prendre conscience que je rêve.»


    6. Puis, aussi intensément que possible, visualisez votre corps endormi, couché sur le lit. Observez

    le mouvement rapide des yeux sous vos paupières closes, indiquant que vous êtes en train de rêver.

    Imaginez-vous dans le rêve remémoré prenant conscience que vous rêvez.


    7. Dites-vous à nouveau : «Lors de mon prochain rêve, je vais penser à prendre conscience que je

    rêve.»

      

    Le principe de cet exercice nocturne engendrerait  un fonctionnement simultané de notre cerveau

    droit et  de notre cerveau gauche .

    C'est pourquoi la lecture ou tout autre exercice faisant appel à notre raison est conseillé après la

    sortie du rêve.

    http://www.oniros.fr/revelucide.html

     

     



  • 1/ Quand vous prenez des notes, inclinez la tête vers la gauche.


     Quand vous avez une information factuelle à faire passer (long, deux sucres, mon café), adressez-vous à l’oreille droite de vos interlocuteurs.


     Les détails pratiques sont mieux mémorisés quand ils arrivent par la droite, car la partie droite du corps est gouvernée par le cerveau gauche et inversement.

    L’oreille droite envoie les infos au cerveau gauche, lequel gère tout ce qui est concret et non émotionnel.

     


    2/  Jetez vos idées sur le papier, puis allez faire un tour pendant trente minutes

    Quand vous relirez vos notes, votre cerveau fera le tri entre l’utile et l’inutile.
     Vous activerez ainsi tour à tour les centres créatifs et pratiques de votre cerveau.


      
    3/ Activez les doigts de votre main droite au moment de prendre une décision urgente. 

    Des mouvements effectués du côté droit (mains, pieds) vous évitent une décision hâtive en stimulant l’hémisphère gauche de votre cerveau et son aversion pour le risque.


      
    4/  Respirez profondément. Sentez l’air passer de vos narines au fond de vos poumons. Imaginez que c’est la narine droite qui inspire, jusqu’à un point situé entre vos deux yeux, puis que c’est la narine gauche qui expire de la même façon. Inversez. Faites ainsi sept cycles de respiration.


    Cette technique appelée « respiration équilibrante » a été inventée par Leonard Laskow, de l’université de Stanford. Elle permettrait de synchroniser les deux hémisphères et de rehausser le niveau de vos performances analytiques et émotionnelles.

      


    5/ Comme nos hémisphères droit et gauche dirigent les parties du corps de manière croisée, ce genre d'exercices et de mouvements permet de les synchroniser facilement et rapidement


    Faites des cercles en forme de 8 allongé avec vos yeux pendant 30 secondes environ.
     En position debout, posez votre coude droit sur le genou gauche, pendant que vous tirez votre genou gauche en même temps vers le haut.
     Puis faites la même chose avec votre coude gauche et votre genou droit.
     Répétez ce mouvement 5 à 7 fois de suite.

      

    6/Il y a des ondes cérébrales qui valsent quand on marche

    Les exercices rythmiques (marche, jogging, natation, patin à roulettes…) augmentaient l’activité des ondes alpha dans le cerveau. Ces ondes sont associées à un état de détente profonde semblable à celui que ressentent les adeptes de la méditation ou du yoga.

    Les exercices rythmiques favoriseraient aussi la synchronisation des deux hémisphères du cerveau en les activant simultanément. Ainsi, pendant qu’on jogge, marche ou nage, la pensée rationnelle et logique de l’hémisphère gauche se mêlerait à la pensée intuitive et imagée de l’hémisphère droit, ce qui aurait pour effet de nous éclaircir les idées. Une découverte intéressante qui doit, cependant, être validée par d’autres études.


     


  • En interprétant vos rêves, vous prenez connaissance d'une quantité étonnante d'informations non-traitées concernant vous-même, vos proches, le monde qui vous entoure et vos réactions subjectives à leur égard.

    L'interprétation n'a de raison d'être que si elle est suivie d'actions, de changements qui en découlent dans la vie de tous les jours ; c'est cela «traiter» l'information.


    Il faut un peu d'intuition pour interpréter ses rêves ; ceci donne naissance à un cercle vicieux :

    "l'interprétation développe peu à peu l'intuition, qui elle-même facilite l'interprétation, et ainsi de suite".

     

    Mais l'usage de l'intuition ne se limite pas seulement à l'interprétation des rêves ; on peut apprendre ensuite à l'utiliser quotidiennement, apprendre à faire confiance à ces messages irrationnels qui nous viennent du dedans et nous suggèrent de faire telle chose plutôt que telle autre, sans que l'on sache vraiment pourquoi.

    L'intuition n'est pas toujours un phénomène «paranormal» :

    Une intuition n'est souvent rien d'autre que la conclusion à laquelle est parvenu notre hémisphère droit après avoir pris connaissance d'une énorme quantité d'informations perçues tout à fait normalement.


    Il apparaît que le rêve permet assez rapidement en l'utilisant de diverses manières, de développer certaines capacités latentes que possède chaque individu :

    l'intuition, la sensibilité, un certain sens de la psychologie aussi, et la capacité de sentir le monde qui nous entoure plutôt que de le rationaliser, l'intellectualiser, pour le cataloguer

     

     

     


  • Dans l’image suivante, citez aussi vite que possible la couleur de chaque mot :

     

    Les hémisphères cérébraux

       La partie droite du cerveau essaie de trouver la couleur mais la

       partie gauche du cerveau insiste pour lire le mot

     

     

     

      

     

     

    X et Y en arrière ou en avant plan ?

     

    Les hémisphères cérébraux 

       Ceux qui voient spontanément l’axe X-Y en arrière-plan ont  une      préférence pour l’hémisphère gauche.

       Ceux qui voient l’axe X-Y en avant-plan du prisme ont une      préférence pour leur hémisphère droit .

      

      

     

     

     

    La danseuse

    Equilibre

     

     

     

    Cette illusion a été trompeusement présentée comme un test de personnalité qui était supposé révéler quel hémisphère cérébral était dominant chez l'observateur. Selon cette interprétation non-établie, il fut popularisé sous le nom du « test du cerveau gauche cerveau droit ».Elle servirait d'abord et avant tout, comme un nouvel outil permettant de comprendre et d'illustrer les mécanismes sous-jacents à l'interprétation visuelle.

     

    Test

     

     

     

     

    Synchronisation et exercices