• Hervey de Saint-Denys

      

    Le marquis de Saint-Denys est l’un des pionniers du rêve lucide. Pendant plus de cinq ans, il remplit vingt-deux cahiers de descriptions illustrées de ses songes, soit mille-neuf- cent-quarante-six nuits soigneusement rapportées.


     le marquis d’Hervey de Saint- Denys publie en 1867 "Les rêves et les moyens de les diriger". .

    L’édition de 1867, à faible tirage, est très vite épuisée. Au matin du XXème siècle, comme un rêve au réveil, le souvenir du marquis s’efface, ne laissant que quelques empreintes vaporeuses dans les mémoires... En dépit de tous ses efforts, même Freud déclare n’avoir pu se procurer un exemplaire du fameux guide pour rêveur. Cependant, il le consulte et décrit le marquis comme "l’adversaire le plus énergique de ceux qui cherchent à déprécier les fonctions psychiques du rêve". Ainsi Hervey est brièvement cité dans quelques manuels de psychologie, mais le mystère reste entier.


      Hervey, en dépit des moqueries de son entourage, s’est lancé dans une série d’expériences sur l’induction des rêves par les essences :

      Hervey de Saint-Denys

     il décide un jour d’acheter chez un parfumeur un flacon d’une essence particulièrement forte, qu’il prend soin de ne pas déboucher. Il part alors une quinzaine de jours à Aubenas. Pendant son séjour, il respire sans cesse le parfum. Le jour de son retour à Paris, il ferme hermétiquement le flacon, qu’il confie à un valet. Plusieurs mois après, il demande à son domestique de répandre le parfum sur son oreiller durant son sommeil, en lui laissant le choix de la nuit, afin de ne pas pouvoir prévoir l’événement. Une semaine plus tard, le marquis rêve des châtaigniers, des montagnes et de la roche de basalte d’Aubenas. Il découvre au réveil que son oreiller est imbibé de parfum, coupable de cette réminiscence.

    Hervey de Saint-Denys répète l’expérience avec un second parfum, cette fois pour se remémorer une certaine femme dont il est amoureux. De nouveau, le lien se fait : la nuit où le valet verse quelques gouttes du second parfum sur son oreiller, le marquis rêve de la femme.

    Il décide alors de passer au degré de complexité suivant : une certaine nuit, le domestique devra verser les deux parfums simultanément sur la couche de son maître. Et le prodige s’accomplit :

    Hervey rêve de la femme... dans la ville d’Aubenas !

    Se produit alors une chose étonnante : sans cesser de rêver, le dandy chercheur pense : "Fabuleux, ça marche ! " Le rêve lucide vient d’être redécouvert...

      

     La méthode du rêve lucide lui permet d’explorer le monde onirique avec l’esprit critique typique de l’état d’éveil. Or ceci est paradoxal, et la communauté scientifique ne peut accepter que le cerveau puisse être à la fois endormi et conscient. Grâce à l’acharnement de Stephen Laberge et de son équipe du laboratoire des rêves de l’université de Stanford, la preuve de l’existence de cet état ne sera dévoilée qu’en 1901, plus d’un siècle après la parution de l’ouvrage d’Hervey de Saint-Denys.

     

      

     

     

     

     

     

    « Devellopement personnelD'hier à aujourd'hui »

    Tags Tags : , , , ,