• Olivier Clerc

     

      

    Né en 1961 à Genève, vivant en France depuis 24 ans, Olivier Clerc est un écrivain franco-suisse, traducteur de formation, qui exerce également les activités de directeur de collection et de formateur.

    Il s'est passionné très tôt pour la philosophie, les capacités du cerveau et la conscience . Il rédige à 20 ans un premier livre sur l'acquisition de la conscience en rêve (vivre ses rêves, Helios, 1983), ou il évoque déjà les possibilités étonnantes du cerveau droit, méconnu, sous dévellopé dans l'éducation et sous utilisé au quotidien, alors qu'il est une des clés de la créativité.

      

    " En utilisant les méthodes préconisées par Hervey de Saint-Denis et Garfield, je parvins à avoir trois à quatre rêves lucides par mois, résultat que je jugeais insuffisant par rapport aux efforts mis en oeuvre. En effet, je ne perdais pas de vue mon objectif premier - sortir de mon corps - qui nécessitait une grande maîtrise du rêve lucide, difficile à atteindre à ce rythme-là.

    À force de chercher comment augmenter la fréquence de mes rêves lucides, j'ai eu un jour une révélation aussi simple que déterminante.

    Il m'est clairement apparu que si je voulais devenir plus conscient dans ma vie nocturne, il fallait tout simplement que je commence par l'être bien davantage dans mon existence diurne.

    En effet, nos moments de pleine conscience, dans la journée, sont peu nombreux. Nous sommes continuellement absorbés par des activités dans lesquelles la conscience que nous avons de nous-mêmes, de notre environnement, des choix à notre disposition, de notre libre arbitre, est finalement très réduite. Nous avons rarement conscience d'être conscients, bien que la soi-conscience soit précisément ce qui distingue l'homme des animaux. A défaut de faire un effort délibéré dans ce sens, notre conscience opère le plus souvent en pilote automatique. "

     

     

     

     

     

     


    Olivier Clerc

    « »