• Rêve d'Elias Howe

     

      

    Elias Howe (1819-1867) était un ouvrier lorsqu'il réinventa après le Français Thimmonnier, une machine à coudre qu'il fit breveter.
    Cet homme simple avait travaillé des années durant sur cette idée avant de parvenir au succès.
    Lors de ses nombreuses tentatives infructueuses, Howe fabriquait pour sa machine des aiguilles avec un chas au milieu de la tige. Obsédé nuit et jour par cette invention, son cerveau travaillait jusque dans son sommeil.

     
    Une nuit, raconte-t-il, il rêva qu'il avait été capturé dans la brousse africaine par une tribu de sauvages qui l'amenèrent prisonnier devant leur roi.

     
    - Elias Howe, rugit le monarque, je vous ordonne de terminer cette machine immédiatement, sous peine de mort.

    Rêve d'Elias Howe

     

     
    Dans son cauchemar, son front se couvrit d'une sueur froide, ses mains tremblèrent de peur, il se mit à claquer des dents, ses genoux s'entrechoquèrent. Quoi qu'il tentât, le dormeur ne pouvait trouver la clef du problème sur lequel il travaillait depuis si longtemps.

     
    Au cours du songe, tout lui semblait si vrai qu'il se mit à pousser de grands cris. Sa vision se peupla de guerriers nus, à la peau sombre et au visage féroce, peints de couleurs vives, qui l'escortaient jusqu'au lieu de son exécution.

     
    Soudain, il remarqua, à la pointe des lances que portaient ses gardes, des trous en forme d'œil. Il venait de trouver le truc, le secret recherché. Ce dont il avait besoin pour le fonctionnement de sa machine, c'était d'une aiguille avec un chas près de la pointe!

     
    Lorsqu'il s'éveilla, il bondit hors de son lit et réalisa aussitôt le dessin de l'aiguille avec le chas entrevu dans son rêve, grâce auquel il put mener à bien le prototype de sa machine à coudre.

      

      

      

      

    « »

    Tags Tags :